Belette Print

Pour la collection printemps-été 2016, tem pimenta a sollicité une artiste française, Marie de « Belette Print« . Elle a créé deux motifs tout spécialement pour cette collection: « Rosace » et  « Figuier ».

Voici son interview exclusive pour tem pimenta!

– Marie, peux-tu nous raconter ton parcours de créatrice? Depuis quand as-tu une activité créative et comment s’est-elle développée?

Le dessin a toujours été une de mes passions. Quand j’étais au collège, je passais le temps en dessinant la vue de la fenêtre de la salle de cours. Au lycée et plus tard, je tirais discrètement le portrait de mes profs à côté de mes notes. Je passe sur les portraits de mon chat, de mon grand-père faisant la sieste ou de moi-même ! Tout cela s’est toujours fait très naturellement. Il y a une dizaine d’année, je suis tombée presque par hasard sur l’atelier de gravure en taille douce du Musée Carnavalet (Paris) et j’ai tout de suite aimé cette technique. Quelques années plus tard, je me suis mise à la linogravure. Ce type de gravure a l’avantage de se pratiquer facilement à la maison. Elle a vite pris beaucoup de place dans ma vie : j’ai d’abord imprimé uniquement sur papier puis, étant aussi passionnée de couture, je suis passée sur tissu. J’ai ouvert le blog Belette Print en 2010. En 2013, j’ai été contactée par les éditions Eyrolles pour un projet de livre d’initiation à la linogravure à travers de projets illustrés pas à pas. C’est « Linogravure : impressions nature » paru en 2014.

atelier

– Quelles sont tes inspirations?

Depuis mes débuts, je m’inspire beaucoup du monde animal et en particulier des oiseaux. De plus en plus, les végétaux viennent sous mon crayon. Je suis très sensible à l’esthétique de l’Art Nouveau qui a mis à l’honneur ces éléments. Quand je suis d’humeur plus moderne, la géométrie de l’Art Deco est une source inépuisable d’inspiration et est adaptée à l’utilisation de tampons (y compris le block printing si on admet qu’on y utilise de gros tampons !).

Pêle-mêle, j’aime aussi les wax, l’artisanat folklorique et je suis attentive aux nouvelles créations textiles que j’admire sur des blogs ou des sites comme Print and Pattern.

– De quelle manière travailles-tu? 

atelier2

Je suis une grande fan de livres (artisanat, typographie, architecture, décoration). J’aime les feuilleter distraitement puis les laisser de côté et griffonner ce qu’ils m’ont inspiré. Je vois aussi de belles choses sur internet. Parfois, comme pour le motif figuier, je ne vais pas chercher plus loin que dans mon jardin ! De fil en aiguille, mes croquis dérivent vers quelque chose de différent pour s’adapter à mes projets.

Souvent, je fais quelques dessins rapides à main levée puis je les abandonne, je les laisse mûrir et je les reprends plus tard avec un œil critique. Je redessine les motifs proprement, je réfléchis au nombre de couleurs et à leur répartition, je les redimensionne, je les agence de différentes façon, je les adapte au support d’impression final… Quand j’arrive à quelque chose qui me plaît, je passe à la gravure. Puis viennent les premiers essais d’impression sur papier et éventuellement sur tissu. L’impression sur le support final est le résultat de nombreuses étapes de réflexion !

– Que penses-tu de la collaboration avec tem pimenta?

C’est un plaisir pour moi d’avoir collaboré avec tem pimenta ! Quand Pascale m’a contactée pour participer à sa nouvelle collection, je n’ai pas hésité, j’ai d’emblée adhéré à sa démarche éthique.

La création de motifs « sur commande » était une première pour moi. Dans un premier temps c’est un peu déroutant mais finalement, c’est enrichissant ! Cela m’a permis d’aborder le processus de création autrement. Rentrer dans un univers ce n’est pas comme proposer le sien !

– Quels sont tes projets et tes aspirations dans le domaine créatif?

Je vais continuer à creuser (c’est le cas de le dire) les différents aspects de la linogravure. Je n’ai pas fait le tour des procédés de gravure et d’impression. De plus en plus, je cherche à créer des motifs qui puissent être imprimés sur tissu et utilisés pour la confection de vêtements.

D’autres techniques comme la sérigraphie m’attirent.

J’aimerais aussi à moyen terme animer des ateliers autour de la gravure et en particulier de la gravure qui « sort du cadre » : couture, cartonnage, reliure, des associations riches de possibilités !

Les motifs de Belette Print ont été imprimés au Rajasthan, en Inde, selon la technique traditionnelle du Block printing. Découvrez ci-dessous les photos de la production!